Les tendances phares de l’aménagement de bureau

En perpétuelle évolution, l’aménagement de bureaux professionnels ne cesse de se renouveler pour répondre aux nouveaux besoins. Les tendances récentes se plient aux dernières exigences sanitaires afin de proposer de meilleurs cadres de travail au personnel. Des plus simples aux plus sophistiqués, les styles de décoration de bureaux sont très variés.

L’open space, un style de plus en plus prisé

En vogue, l’open space s’affiche sur les tendances d’aménagement de bureau. D’origine allemande et non américaine comme on peut le croire, le style est apparu dans les années 1950 à l’ère de la popularisation du secteur tertiaire. L’enjeu principal était d’aménager un espace de travail avec des agencements et des mobiliers de bureau mobiles. Cela permet de faire évoluer un même local plus rapidement et sans trop de contrainte.

Pour l’entreprise, l’aménagement de ces espaces de travail est idéal pour optimiser le cadre professionnel, ce qui procure une réelle économie sur les coûts de construction. L’open space permet en effet de gagner des mètres carrés supplémentaires. Il peut accueillir plusieurs personnes. Avec les prix fonciers qui s’envolent, cette option aide l’enseigne à rester compétitive.

L’aménagement des bureaux open space pourvoit plus de modularité au niveau du mobilier de bureau. Cet avantage séduit particulièrement les sociétés à forts pics d’activité. Il permet à l’entreprise de s’adapter à l’arrivée massive de salariés. L’espace ouvert facilite d’ailleurs la communication entre les collaborateurs, ce qui procure un gain de temps non négligeable. Cet atout renforce la productivité du personnel et favorise sa réactivité. La circulation d’informations devient plus fluide. Plus convivial, le bureau ouvert évite les déplacements lors des échanges entre collaborateurs.

La tendance du confort acoustique

Plusieurs solutions sont envisageables pour améliorer le confort acoustique dans un bureau professionnel. Aussi nommées Phone Box, les cabines acoustiques se sont largement démocratisées ces derniers temps. Elles permettent aux sociétés de proposer une bonne isolation d’espace leurs collaborateurs. Sans être obligés de s’exiler dans des salles de réunion fermées, ces derniers pourront travailler en toute quiétude dans des cabines fermées ou semi-ouvertes. Ces types d’aménagement compensent les besoins de confidentialité et l’inconfort phonique sur les lieux de travail.

Les cloisonnettes acoustiques optimisent l’isolation acoustique dans les espaces professionnels. Ajustées aux espaces ouverts, elles peuvent s’intégrer au bench ou être posées sur le bureau. Ces éléments sont les meilleurs alliés des bureaux modernes. Non seulement, ils procurent de l’intimité, mais permettent de séparer les espaces tout en proposant une absorption phonique.

Renforçant le quotidien de la vie professionnelle, les panneaux écrans acoustiques pourvoient plus de tranquillité aux travailleurs. Leur utilisation optimise la qualité du mécanisme de travail. Ces éléments réduisent le niveau et la réverbération de bruits dans les locaux professionnels. Ils garantissent une ambiance cocooning. Ces options rehaussent l’esthétique et le design des bureaux. Elles peuvent être disposées au niveau du plafond, des sols et des murs.

Le flex office, la tendance du moment

Le flex office a désormais le vent en poupe. Il est tant convoité par les sociétés françaises depuis les années 2000. Avec la pandémie du Covid-19, plusieurs entreprises estiment les principaux avantages de ce style d’aménagement. En plus d’être économique, celui-ci réduit le risque sanitaire pour les collaborateurs. L’idéologie consiste à ne pas proposer un poste de travail fixe aux salariés. Ces derniers peuvent s’installer n’importe où. Les bureaux sont entièrement composés d’espaces modulables. Ils incluent des salles de réunion modifiables, des cafétérias ajustés au travail, des niches cloisonnées et des rangements privés. Le flex office favorise l’exploitation à fond de l’ensemble du bâtiment. Une étude officielle indique que près de 22,5 % des entreprises franciliennes du secteur tertiaire se sont tournées vers la solution en 2018.

Quel est le rôle du médecin du travail ?
Quels sont les droits d’une femme enceinte au travail ?